Lexique du BDSM

Qu’est-ce qu’une « sub » ? Qu’est-ce qu’un(e) « switch » (ou « duelle »)  et pourquoi tout le monde parle de « sexe vanille » ? Nous vous expliquons les mots-clés les plus importants…

Abstinence forcée

De l’anglais « deprivation ». Avec un bandeau, des bouchons d’oreilles, etc., les sens de la partie inférieure du corps sont limités.

BDSM

Cet acronyme associe les trois aspects principaux du sado-masochisme :

  • Bondage / discipline représente les jeux de ligotage et les jeux éducatifs
  • Dominance / soumission, ainsi que Dominance et Asservissement représentent le niveau psychique dans le domaine du sado-masochisme. Y appartiennent les jeux qui visent à créer un rapport de force inégal. Cela peut durer le temps d’un jeu, mais peut également être intégré au quotidien.
  • Le sadisme et le masochisme représentent probablement la partie que le public remarque le plus : la préparation enthousiaste aux douleurs et la sensation également enthousiaste des douleurs. Le terme « sadomaso » habituellement usité dans les médias pour décrire le BDSM a d’ailleurs une signification interlope et péjorative, comparable au terme « pédé » pour les homosexuels. L’acronyme BDSM et le terme « sadomasochisme » sont politiquement corrects.

Bondage

Celui qui adore le bondage n’est pas une personne qui menotte son partenaire de manière forcenée et vicieuse au pied du lit, mais plutôt une personne qui ligote le corps de son partenaire avec de la soie, des bandes de bondage ou des liens en cuir. Des matériaux tranchants tels que des fils de fer, des cordes à linge, des élastiques ne sont pas adaptés, étant donné qu’ils peuvent blesser la peau et bloquer la circulation sanguine. Il faut toujours avoir une paire de ciseaux à portée de main pour rompre les liens en cas de danger.

Code couleurs

Vert = vas-y, j’aime ça

Jaune = je n’aime pas la tournure que prennent les événements mais je la supporte

Rouge = arrête immédiatement

sexy young woman in sexy lingerie  holds handcuffs

Domina

« Ou maîtresse dominatrice ». Aussitôt que les médias ont évoqué le terme en parlant de BDSM, ils l’ont décrite comme : la maîtresse dominatrice du bordel local vêtue de latex. Seulement, cette prétendue experte a rarement à voir avec les scènes de BDSM – « domina » désigne les prostituées qui se sont spécialisées dans les services orientés SM. Rien n’indique que la dame brandissant un fouet dans une maison close a effectivement des tendances sadomasochistes.

Pour les puristes, une «Domina » est soit une pro, soit une Maîtresse sans soumis.

Fessée

Par cette pratique, le top punit le sub ou lui « fait plaisir » avec la main. Cependant, il existe également d’autres moyens de donner la fessée comme par exemple les baguettes, les fouets et les martinets.

Fétichisme

Ce terme est basé sur les pulsions sexuelles transmises par des objets.

Kink

Ce terme provient de l’anglais et est utilisé pour indiquer une préférence sexuelle particulière.

Pièce noire

Aire de jeux divisée en une grande pièce de jeux publique et plusieurs autres petites pièces que l’on peut fermer à l’aide d’un rideau.

Protecteur

Accord avec une tierce partie qui contrôlera le jeu par téléphone.

Relation 24/7 (24h/24, 7 jours/7)

Une relation dans laquelle le rapport dominant / soumis existe dans tous les domaines de la vie. La contrepartie de ce jeu serait une relation où les deux partenaires se rencontrent uniquement pour vivre ensemble leurs penchants sexuels.

Safeword

Ou « mot de code ». Un mot de code ou un code de sécurité conclu entre les deux parties. Moyen par lequel le soumis fait entendre qu’il veut arrêter parce qu’il a atteint ses limites. Il est question dans ce contexte de la notion de « SSC » : Safe, Sane & Consensual (sain, sauf et consensuel). Une fois traduit, cela signifie plus ou moins « sauf, avec un esprit clair et d’un commun accord » et les pratiquants de BDSM doivent se protéger des dommages corporels ou psychiques. L’utilisation d’un bâillon laisse en règle générale une marque.

  • Slowword : à l’instar d’un « safeword », le mot « slowword » ne permet pas d’arrêter la session mais permet de faire diminuer son intensité.

Session/Scène

Un jeu SM réel tournant autour d’une scène bien planifiée et discutée qui est jouée. Alternativement, l’on parle également de « play ».

Top & bottom / Dom et sub

Ou « dominant et soumis ». Noms des partenaires actifs (« top » et « dom ») et les passifs (« bottom » ou « sub ». Si les deux rôles conviennent à une même personne, on l’appelle alors « switch » (ou « duelle »). Contrairement aux non-sadomasochistes, l’on considère souvent que la répartition des rôles au cours d’un jeu SM n’est pas forcément liée au caractère de la personne. Les « subs » dans la vie ne sont ni dépravés ni soumis, tout comme les « tops » ne sont pas toujours autoritaires et fiers.

  • Switch (ou « duelle ») : un sadomasochiste qui ne se limite pas à un rôle, mais qui peut jouer à la fois le rôle de « dom » et de « sub ». Quoi qu’il en soit, l’on attend souvent d’un « bon top » qu’il ait au moins une fois pris le rôle de « sub » pour savoir de lui-même quelle est la meilleure manière de « battre ».
  • SAM (Smart Ass Masochist) : le « sub » rebelle et insolent a donné son nom aux scènes de BDSM : Smart Ass Masochist, abrégé SAM.

On considère comme un « bon » Maître, celui qui sait entendre sa / son / ses soumis.

Vanille

Si l’on en croit les sondages, le parfum de glace préféré est de loin la bonne vieille vanille. C’est une raison suffisante pour les sadomasochistes d’appeler « vanilles » de façon amusante et sans préjugé toutes les personnes non-sadomasochistes.

 

Adam et Eve.



Adam et Eve

Aimeriez-vous aller plus loin que le sexe vanille ?

Votre commentaire

Back to top