Pourquoi est-on infidèle ?

Votre partenaire vous trompe ou vous êtes vous-même infidèle ? La sexologue Milène Leroy nous aide à comprendre les raisons de ce comportement.


vreemdgaan

Apprendre que l’on a été trompé(e) définit majoritairement le début d’une période difficile. De prime abord, c’est le sentiment de trahison qui est ressenti face à la personne aimé(e). L’adultère cause une profonde blessure, une perte de confiance en soi et en l’autre, une incompréhension et parfois une remise en question. Pourquoi a-t-on été trompé(e) ? Comment réagir ?

Les raisons de la tromperie

- La fréquence des rapports sexuels est en berne. Il y a un fossé entre votre demande et la sienne. Les envies n’étant pas assouvies, l’un des partenaires satisfait ses pulsions avec un(e) autre complice. La recherche est uniquement sexuelle.

- La routine est omniprésente. Vos journées et spécifiquement vos soirées se ressemblent inlassablement. Enfants, repas, tâches ménagères, TV, fatigue. Pas de décompression ensemble, pas de dialogue. Vous ne supportez plus ce quotidien mais vous ne trouvez pas la motivation nécessaire pour appréhender différemment vos fins de journées. Le piment, plus simple à trouver dans la relation adultère vous offre une énergie insoupçonnée pour vivre à nouveau la passion et la fusion sexuelle et/ou émotionnelle.

- La venue d’un enfant a chamboulé votre vie de couple. Votre priorité n’est plus la même. La manque de sommeil, les responsabilités, les nouveaux rôles de chacun ont transformé vos besoins d’antan. L’être aimé passe en second plan. Vous vous sentez avant tout père, mère. Si cela perdure au-delà de 18 mois (temps nécessaire à la maman pour se retrouver femme), la dévalorisation, le manque de séduction, de tendresse… peut amener l’un ou l’autre des parents à combler ce manque physique ou affectif avec un(e) autre.

- Vous ne prenez plus soin de vous. Vous ne vous complimentez plus et pour cause… plus d’efforts, plus d’attraits. Les années passées ensemble vous laissent penser que votre partenaire est acquis(e). Vous oubliez de vous regarder, de vous rendre visible avec fierté. Vous oubliez que son regard est source de réconfort, d’épanouissement. Vous êtes persuadé(e) que vous êtes aimé(e) sans condition. Attention à ne pas confondre amour et désir. Sans aucune séduction, le couple qui s’accouple s’effondre. Malgré vous, vous tombez alors sous le charme d’un être qui vous fait revivre des sensations enfouies.

- Le coup de foudre s’est immiscé dans votre vie. Vous êtes irrésistiblement attiré(e) et le passage à l’acte est inévitable. Vous avez essayé de vous raisonner, de contrer certaines pulsions mais le magnétisme évident vous pousse à prendre des risques malgré l’amour que vous portez à votre partenaire.

- Se rassurer. Le manque d’estime de certain(es) les pousse à se servir régulièrement de leurs habiletés de séduction. Se sentir à nouveau attirant(e) est valorisant mais le besoin est pérpetuel et l’acte sexuel une conséquence parfois plus subie que souhaitée. Entraîné(e) dans un tourbillon relationnel, vous perdez pied et faites l’amour alors que ce n’est pas votre volonté première.

- Dépasser une dysfonction sexuelle. L’homme ou la femme peuvent souffrir d’éjaculation rapide, de troubles érectiles ou d’anorgasmie, de dyspareunies. Après l’interrogation individuelle, c’est parfois la question du fonctionnement de couple qui est posée. Et si le problème faisait partie de “nous” et pas uniquement de “moi” ? Avoir un amant ou une maîtresse permet de (se) tester et de comprendre s’il s’agit d’un problème plus organique, plus personnel que psychique et/ou émotionnel.

Le poids de la culpabilité

On ne trompe pas sans raison. Qu’est ce qui ne fonctionne plus ? Qu’est ce que l’infidélité a apporté ? Est-elle salvatrice ? Signifie t’elle la fin du couple ou au contraire renforce t’elle les liens et sentiments ?

Le but n’est pas forcément d’excuser ou de minimiser mais passé le temps de la colère, les explications peuvent éclaircir une situation douloureuse pour les deux partenaires. Afin de ne pas vous méprendre, d’avoir un dialogue qui a du sens, posez avec sincérité ce qui vous a amené à vivre cela. Votre partenaire souffre plus de l’incompréhension sur du long terme que de l’acte en lui-même. Si les causes restent floues, la rumination ne cesse pas et fait place à la comparaison, à la dévalorisation, à la peur. Il s’agit d’une conséquence souvent inattendue qui ne doit pas être le fond du problème à résoudre.

Adam et Eve

Votre commentaire

Back to top